Areva : le procès de l'espionnage commence

le
0
Le tribunal correctionnel de Paris se penchera sur un rapport d'enquête privée de 2011 qui s'intéresse de près au mari d'Anne Lauvergeon, l'ancienne patronne du groupe nucléaire.

Olivier Fric, le mari de l'ancienne patronne d'Areva, Anne Lauvergeon, a-t-il été l'objet d'une surveillance indiscrète, d'espionnage, ou bien d'une simple «enquête interne» lancée pour déstabiliser son épouse? C'est la question sur laquelle les juges de la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris vont se pencher à partir de mardi après-midi. Deux hommes sont poursuivis dans cette affaire: Mario Brero, un enquêteur privé suisse, et un cadre d'Areva, Sébastien de Montessus, considéré comme le donneur d'ordre.

Un mystérieux rapport

L'affaire démarre en décembre 2011, quand le couple Lauvergeon-Fric trouve à son domicile parisien, sous pli anonyme, un mystérieux rapport de 43 pages intitulé «Pomerol 4», portant la mention «strictement confidentiel». Ce document, pro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant