Areva: le point sur les orientations stratégiques.

le
1

(CercleFinance.com) - Le conseil d'administration Areva a révisé hier ses perspectives financières pour l'exercice qui se terminera à la fin du mois. Comme prévu, le groupe accusera en 2015 une “forte perte nette”, mais l'évolution de la trésorerie s'annonce moins négative que prévu. De plus, les discussions (avec EDF) quant à la cession d'Areva NP devraient aboutir “en début d'année prochaine”. Et enfin, le passage d'une autre filiale, Areva TA (ex-Technicatome, spécialisée dans les réacteurs militaires et de recherche) sous le contrôle de l'Etat est à l'étude.

En 2015, l'équipementier nucléaire en difficulté financière s'attend non plus à un cash-flow des activités allant de - 1,7 à - 1,3 milliard, mais vers - 1,2 milliard seulement, “, hors plan de compétitivité et coûts de mise en oeuvre associés, soit environ - 0,9 milliard d'euros en intégrant les économies nettes d'ores et déjà générées par le plan”.

De plus, “les efforts de préservation de la trésorerie permettent au groupe d'envisager de reporter en début d'année 2016 le tirage de ses lignes de crédit, précédemment anticipé au 3ème trimestre 2015”, affirme Areva.

Quoi qu'il en soit, le groupe terminera 2015 sur une “forte perte” nette, à cause de “la provision pour les restructurations annoncée le 30 juillet, et par un complément de provisions pour pertes à terminaison dans les activités Réacteurs & Services ainsi que sur des contrats éoliens et solaires”.

Par ailleurs, l'instance dirigeante d'Areva ajoute, concernant la composante financière du plan de sa transformation, que “la restructuration du groupe et le plan de financement associé seront précisés au plus tard lors de la publication des résultats 2015.” Soit, au pire, le 25 février 2016.

Quid de la cession de la majorité de la division Areva NP (Réacteurs et services), en cours de négociations avec EDF notamment ? Les discussions devraient aboutir “en début d'année prochaine”, prévoit Areva.

“Par ailleurs, concernant le processus de mise en vente de Canberra, des offres engageantes seront remises avant la fin de l'année, pour une cession prévue en 2016”, ajoute le groupe.

Areva réfléchit enfin à la cession d'Areva TA (ex-Technicatome), filiale détenue à 83% environ, qui passerait sous le contrôle majoritaire de l'Etat. Ce projet n'en est qu'à un stade préliminaire.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouletj1 il y a 12 mois

    Il est affligeant de constater que la France qui a de si bons Ingénieurs, souffre de terribles carences dans le domaine des affaires. Certes, tout ce qui tourne autour du nucléaire (sans aucun doute la plus belle réussite scientifique et technique avec l'électromagnétisme, est frappé d’opprobre, notamment en France ; mais sur ce sujet crucial et créateur d'emplois, nos "politiques", mais aussi nos industriels, sont des "nains" !! le massacre d'Areva est le symbole d'un Hara Kiri national !