Areva: l'EPR finlandais est un «projet qui sera difficile» jusqu'au bout

le
0

Le groupe nucléaire a passé une nouvelle provision sur son réacteur d'Olkiluoto 3 en 2013, a indiqué l'entreprise à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Elle porte le coût total du chantier à un montant plus de deux fois supérieur au devis initial. La dérive chronologique du projet est elle aussi très importante.

Les années passent, le chantier de l'EPR finlandais reste un obstacle de taille sur la route du redressement d'Areva. Pour une nouvelle fois - la treizième depuis le début de la construction en 2005 -, le groupe nucléaire a passé une provision sur son réacteur d'Olkiluoto 3 (OL3). Celle-ci s'est élevée à 425 millions d'euros en 2013, a indiqué l'entreprise à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Le montant des provisions atteint désormais 3,9 milliards d'euros, ce qui porte le coût total du chantier à un montant plus de deux fois supérieur au devis initial, fixé à 3,5 milliards d'euros. La dérive chronologique du pro...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant