Areva : l'EPR finlandais coûte deux fois plus cher que prévu

le
0
En raison d'un surcoût porté à 3,3 milliards d'euros, le groupe nucléaire passe une nouvelle provision de 150 millions. La date de mise en service n'est pas connue.

La construction de l'EPR finlandais est décidément un chantier à hauts risques pour Areva. Mercredi, à l'occasion de la publication des résultats semestriels, le groupe nucléaire a officialisé une nouvelle provision pour le réacteur de nouvelle génération d'Olkiluoto 3. Son montant, 150 millions d'euros, est certes modeste par rapport aux précédentes, mais le surcoût de ce prototype dépasse désormais 3,3 milliards d'euros. Fin 2007, au démarrage du chantier, le devis était estimé à 3,5 milliards.

Alors que de nombreux pays sont engagés dans une transition énergétique - passage progressif des énergies traditionnelles aux énergies renouvelables -, ce nouveau dérapage devrait être épinglé par les adversaires de l'atome. Ceux-ci dénoncent régulièrement les coûts incontrôlables de la filière nuclé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant