Areva en lice pour le projet à 10 milliards

le
0
Après s'être allié à GDF Suez et Vinci pour répondre à une partie de l'appel d'offre éolien offshore français, Areva rempile et se rapproche du géant espagnol Iberdrola pour obtenir le reste du projet géant.

Après l'accident nucléraire japonais du 11 mars dernier de Fukushima, qui a remis en cause la sécurité des centrales nucléaires dans le monde, Areva entend sécuriser ses investissements en se plaçant comme acteur majeur de l'éolien en mer. Ainsi, après s'être déjà allié à GDF-Suez et Vinci pour répondre à une partie de l'appel d'offre géant lancé récemment par le gouvernement français, le groupe nucléaire a annoncé ce mercredi matin avoir signé un partenariat stratégique avec Iberdrola Renewables, filiale du géant espagnol Iberdrola et numéro un mondial de l'éolien offshore, pour répondre à l'autre partie de l'appel d'offres. Le projet, détaillé en janvier dernier par Nicolas Sarkozy après avoir été plusieurs fois reporté, consiste pour sa première phase à implanter quelque 600 éoliennes d'une puissance installée de 3000 mégawatts (MW) en France. À l'horizon 2020, le gouvernement vise un objectif de 6000 MW de puissance éolienne en mer, soit 1

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant