Areva : EDF favorable à la reprise de l'activité réacteur

le
0
Areva : EDF favorable à la reprise de l'activité réacteur
Areva : EDF favorable à la reprise de l'activité réacteur

La filière nucléaire française est sur le point de disjoncter après l'annonce debut mai de la perte de 4,8 milliard d’euros en 2014 d'Areva et d'un plan de suppression d'emploi de 5 000 à 6 000 emplois dans le monde dont 3 000 à 4 000 en France. Dans ce contexte de crise, EDF pourrait voler au secours du géant du nucléaire avec la reprise de l'activité des réacteurs.

Nommé il y a six mois par le gouvernement à la tête d'EDF, Jean-Bernard Lévy, qui a rendez-vous ce mardi avec les actionnaires du groupe, se dit prêt à faire des propositions dans les prochains jours à l'Etat. 

«Il y a quinze ans, Areva, c'était un projet puissant, celui de regrouper toutes les activités industrielles françaises dans le coeur du nucléaire, le champion national s'appuyant sur son premier client EDF, explique le patron d'EDF dans Le Figaro. Reconnaissons que ça n'a pas fonctionné. Reconnaissons aussi que pour notre pays, il faut sauvegarder les compétences et les acquis».

Le patron d'EDF va plus loin encore : « Il faut accepter de tout remettre à plat», ajoute-il. Pour mémoire, Areva est née, il y a une quinzaine d'années, sous le haut patronage des « cohabitants » Jacques Chirac et Lionel Jospin. L'idée, soutenue par Anne Lauvergeon, était de reprendre le «modéle Nespresso» : Areva devait à la fois fournir à ses clients la cafetière (les réacteurs) et les dosettes (le combustible) afin d'assurer un modèle rentable. Les déboires dans la fabrication des EPR ou encore de la gestion hasardeuse dans l'acquisition de certains minerais ont fait éclater ce modèle intégré et basculer le groupe dans le rouge.

L'idée du PDG d'EDF est en quelque sorte de revenir au système antérieur qui a permis de constituer un parc de 58 réacteurs en France et d'assurer l'indépendance électrique de la France dans un pays qui n'a presque pas de ressources énergétiques.

Un démantèlement inévitable. EDF devrait faire des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant