Areva dans le viseur de la justice

le , mis à jour à 08:40
7
Areva dans le viseur de la justice
Areva dans le viseur de la justice

Démantèlement d'Areva en trois entités distinctes, plan social XXL en cours, information judiciaire ouverte sur l'affaire Uramin... Alors que l'ancien géant du nucléaire traverse une passe difficile, voilà de nouveaux ennuis dont les responsables d'Areva se seraient bien passés. Selon nos informations, le parquet national financier a ouvert avant l'été une enquête préliminaire, à la suite d'une plainte déposée fin 2015 par la CFE-CGC du groupe pour délit de fausse information et tromperie. Le syndicat soupçonne la direction du groupe d'avoir embelli les comptes de l'entreprise en 2013 afin d'assurer le succès du fonds commun de placement maison lancé à ce moment-là.

 

Les enquêteurs de la brigade financière doivent désormais tenter de répondre à cette question : a-t-on poussé les salariés à investir, alors même que la situation bien moins florissante qu'annoncé d'Areva était déjà connue en haut lieu en 2013 ? Un an plus tard, l'annonce de résultats catastrophiques avait transformé le placement prometteur en fiasco financier.

 

Depuis le lancement de cette procédure, le nombre des plaignants grossit : « Près de 300 salariés, anciens salariés ou retraités d'Areva se sont joints à la procédure », se réjouit l'avocat narbonnais Cyril Cambon, qui centralise toutes les plaintes individuelles, calquées sur celle du syndicat.

 

Mi-2013, 14.600 salariés avaient investi une somme totale de 29M€

 

De Cherbourg au Creusot en passant par le Tricastin, plus de 14 600 personnes (soit environ un tiers des effectifs à l'époque) avaient sauté le pas mi-2013, investissant au total 29 M€. Alléchés par une perspective de plus- value financière. Mais aussi, pour beaucoup, soucieux d'accompagner le futur développement de leur société, après une période de turbulences.

 

Raté. Fin 2014, Areva annonce la suspension de ses objectifs, notamment à cause du retard du chantier du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a 7 mois

    La fumisterie du système n'a pas de borne...Le problème en 2017, c'est que nous n'aurons le choix, qu'entre la peste, le choléra et la nouvelle MLP/ Ebola...ce qui veut dire, qu'avec le fumeux "front républicain » qu’ils vont mettre en place pour éviter Ebola, on se retrouvera à la case départ, avec l' un des deux mêmes pi//gnoufs...la démocratie est phagocytée, nous n’avons qu’un choix apparent mais aux marionnettes imposées…:-(((

  • mlaure13 il y a 7 mois

    La France n’est plus qu’un ramassis de Rentiers/Politicards véreux et mafieux et qui sucent à qui mieux-mi eux, le sang de la patrie depuis plus de 40 ans… :-(((

  • surfer1 il y a 7 mois

    Le croisement de la politique et de l'industrie en France donne bien souvent des résultats calamiteux.

  • M5135837 il y a 7 mois

    On parle d'Alstom et de ses 400 RECLASSMENTS mais c'est le silence assourdissant concernant le sinistre AREVA: milliards d'euros de pertes et milliers d'emplois supprimés. Mais CHUT! c'est la bonne gestion des entreprises d'Etat!!!

  • b.giral il y a 7 mois

    elle en a fait du mal à cette valeur la maitresse de mitterand et détruit un des + beaux fleurons de l'industie française !C UNE HONTE.................!!

  • ANOSRA il y a 7 mois

    Trompés par Lauvergeon, ancienne sherpa de FM ! Il est beau le PS, donneur de leçons !!!

  • bearnhar il y a 7 mois

    Tout, ils nous auront tout fait, et avant eux c'était ELF, etc...