Areva: contrats avec la Chine en vue

le
0
Selon Les Echos, le géant du nucléaire pourrait confirmer un contrat de 3 milliards d'euros avec CGNPC et leur partenariat pourrait être renforcé.

La ruée d'Areva vers l'empire du milieu se poursuit. Le spécialiste français du nucléaire va remporter «une belle moisson de contrats ou de promesses de contrats», à l'occasion de la prochaine visite en France du président chinois Hu Jintao qui débutera ce jeudi, affirme Les Echos.

Le géant du nucléaire pourrait annoncer une avancée dans ses négociations avec CGNPC au sujet de la commande de deux réacteurs EPR. Les deux nouveaux réacteurs viendraient s'ajouter aux deux réacteurs nucléaires en construction à Taishan, dans le sud de la Chine. L'électricien chinois CGNPC est copropriétaire avec EDF des deux premiers EPR qui sortent de terre actuellement. En juillet déjà, la présidente du groupe nucléaire Anne Lauvergeon avait déclaré «l'EPR, ça a été le plus gros contrat passé en Chine en euros, nous sommes en négociation avec les Chinois pour des EPR supplémentaires».

Importance des négociations

Par ailleurs, Areva devrait signer un contrat de livrai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant