«Areva connaît une situation difficile»

le
0
INTERVIEW - Le nouveau patron du groupe nucléaire, Luc Oursel, dévoile sa stratégie.Il met en œuvre un plan de réduction des investissements et des coûts, et solde l'ère Lauvergeon au prix d'une perte de 1,5 milliard d'euros pour 2011.

LE FIGARO. - Vous annoncez aujourd'hui votre plan stratégique pour Areva, que vous dirigez depuis six mois. S'agit-t-il d'une rupture par rapport à la gestion antérieure d'Anne Lauvergeon?

Luc OURSEL.- Notre plan d'action ne marque pas de rupture stratégique. Nous réaffirmons la pertinence du modèle intégré du groupe et nous demeurons pleinement confiants dans l'avenir du nucléaire. Mais ce plan constitue un tournant: Areva doit mener une gestion à la fois plus opérationnelle, plus industrielle et plus tournée vers le résultat car aujourd'hui le groupe connaît une situation financière difficile. Ces dernières années, Areva n'a pas généré suffisamment de cash-flow pour financer des investissements entrepris au nom d'une volonté de croissance à tout prix. Depuis cinq ans, seul un tiers de nos investissements a été autofinancé. Ce n'est pas tenable. Pour le reste, Areva a eu recours à une augmentation de capital et à la dette. Une dette élevée n'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant