Ardent plaidoyer de Tony Blair contre le Brexit

le
1
    LONDRES, 17 février (Reuters) - L'ancien Premier ministre 
britannique Tony Blair a invité vendredi ses compatriotes à "se 
lever" pour la défense de leur pays et à rejeter le Brexit, 
jugeant qu'il posait une menace pour l'avenir du Royaume-Uni. 
    "Les gens ont voté sans connaître les termes du Brexit. 
Maintenant qu'ils sont clairs, il est de leur droit de changer 
d'avis. Notre mission est de les persuader de le faire", a dit 
l'ancien dirigeant travailliste dans un discours prononcé lors 
d'une réunion d'un organisme pro-Européen, Open Britain. 
    Il s'agissait pour Tony Blair, qui a été au pouvoir pendant 
dix ans jusqu'en 2007, de sa première intervention publique 
majeure depuis le référendum du 23 juin ayant validé le 
processus de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. 
    "Le moment n'est pas au retrait, à l'indifférence ou au 
désespoir, mais c'est le moment de se lever pour défendre ce à 
quoi nous croyons", a-t-il ajouté. 
    Avec le Brexit, a-t-il estimé, se profile le risque d'un 
éclatement du Royaume-Uni, les nationalistes apparaissant 
désormais "beaucoup plus crédibles" qu'il y a trois ans, à 
l'époque du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse qui avait 
vu la victoire du "non" avec 55%.   
    Bien que l'opinion publique lui reproche sa position lors du 
déclenchement de la guerre en Irak en 2003, Tony Blair jouit 
toujours d'une notoriété en Grande-Bretagne et sa voix compte. 
 
 (William James, Gilles Trequesser pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.