Ardèche : le père de la jeune joggeuse garde espoir

le
0
Plus de 200 gendarmes ont repris les opérations de ratissage pour tenter de retrouver Marie-Jeanne, disparue samedi soir à Tournon-sur-Rhône. L'hypothèse d'une mauvaise rencontre semble privilégiée.

L'inquiétude grandit autour de la disparition de Marie-Jeanne Meyer, 17 ans. Les opérations de ratissage menées lundi matin par plus de 200 gendarmes et pompiers pour retrouver la jeune joggeuse disparue samedi soir à Tournon-sur-Rhône, en Ardèche, n'ont pour l'heure donné aucun résultat malgré les moyens mobilisés.

«J'ai espoir, on a tous espoir», a déclaré à la presse Jean-Philippe Meyer, le père de la jeune fille avant de participer à une nouvelle battue aux côtés des gendarmes et d'autres habitants de la commune. «Des unités nautiques pour sonder le Rhône qui est proche ainsi que des unités spécialisées pour les recherches en secteur montagneux sont intervenues lundi matin», a précisé la gendarmerie. Des unités cynophiles sont également sur le terrain comme cela avait déjà été le cas dimanche.

Une lycéenne «brillante»

Cette lycéenne sans histoire de 17 ans*, décrite comme une élève «brillante» et «timide», n'a plus donné signe de vie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant