Arda Turan, l'Atlético dans la peau

le
0
Arda Turan, l'Atlético dans la peau
Arda Turan, l'Atlético dans la peau

Capitaine de la sélection turque, enfant de Galatasaray, Arda Turan est aujourd'hui le chouchou des supporters de l'Atlético de Madrid. Une histoire d'amour entamée en 2011 et qui semble encore loin de s'achever. Rencontre avec le barbu le plus aimé du Sud de la capitale espagnole.

"Il fallait se rendre à Lisbonne pour la finale de Ligue des champions. Là-bas, vous auriez pu voir quel club des deux avait le plus de fierté. Nous avons perdu 4-1, mais nos supporters ont été de loin les meilleurs." Arda Turan évoque l'Atlético de Madrid avec cet amour aveugle de l'aficionado. Le derbi madrileño de Lisbonne, auquel il n'a pu participé, il en tire une note positive. Plus que cette défaite cruelle au bout du temps réglementaire, il retient la fierté retrouvée du peuple des Colchoneros : "Si nous gagnons une finale, nous la gagnons tous ensemble, y compris avec les supporters. Après la finale, c'est le retour à la normalité. La déception est quelque chose de normal. Pour moi, elle a duré une heure et demie. Mais c'était la plus grande déception de nos vies, de la mienne en tout cas. C'est désormais du passé." Aujourd'hui, son présent est synonyme de retour dans le groupe de Simeone face à Almería, après une blessure qui l'a éloigné quelques semaines des terrains. Et son futur, il ne l'image pas vraiment ailleurs qu'au Vicente-Calderón, lui l'habitué des ovations de l'antre des Rojiblancos.
"L'Atlético, c'est devenu ma famille"
Son idylle avec l'Atéltico de Madrid, Arda Turan l'entame en 2011. Nihat Kahveci, son ancien coéquipier de sélection, se rappelle des semaines qui ont précédé son arrivée en provenance du Galatasaray : "Il m'a appelé à la fin de ma carrière, lorsque j'étais revenu au Be?ikta?. Il m'a dit : "Nihat, j'ai une offre d'un club espagnol". J'ai joué plus de huit ans en Liga, je connais très bien le championnat, qui est pour moi le meilleur au monde. Je lui ai dit : "Vas-y. Peu importe combien ils te paient, fonce. L'Atlético est l'un des plus grands clubs d'Espagne, tu n'as aucun doute à avoir". Il s'est engagé avec l'Atlético dans la foulée. Le club pourrait me remercier (rires)". Le barbu le plus fameux de Turquie retrouve alors un fanion lui rappelant un club stambouliote. "L'Atlético de Madrid rappelle plus le Be?ikta? Istanbul, avoue-t-il. Économiquement, le Gala a plus d'argent que le Be?ikta?, comme le Barça par rapport à l'Atlético. Le Be?ikta? est une équipe plus rugueuse, son stade est plus petit, et ses supporters ressemblent plus à ceux de l'Atléti. Mais comme l'Atlético, il se bat chaque...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant