Arctique-La banquise d'hiver n'a jamais été aussi réduite depuis 1979

le
0

OSLO, 19 mars (Reuters) - La banquise hivernale de l'Arctique n'a jamais été aussi réduite que cette année à sa période d'expansion maximale, soit à la fin de l'hiver, depuis que l'on a commencé à recueillir des données satellites en ce sens en 1979, ont déclaré jeudi des scientifiques américains. Cette année, la banquise hivernale de l'Arctique a atteint son expansion maximale le 25 février, jour où elle couvrait 14,54 millions de km². Cela représente 1,1 million de km² de moins que la moyenne des années 1981-2010, et un recul par rapport au précédent record à la baisse atteint en 2011 à pareille période de l'année. "L'étendue maximale des glaces, cette année, a été la plus faible depuis le début des données satellites, avec un niveau d'englacement inférieur à la moyenne partout sauf en mer du Labrador et dans le détroit de Davis", a déclaré dans un communiqué le NSIDC, ou Centre national américain des neiges et des glaces. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) attribue la diminution de la superficie de la banquise, de l'ordre de 3,8% par décennie depuis 1979, au réchauffement climatique mondial et estime que la banquise d'été pourrait tout simplement disparaître durant la seconde moitié du siècle. Selon les données de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), 2014 a été l'année la plus chaude depuis l'établissement des relevés météorologiques au XIXe siècle. "Les nouvelles données sur la diminution de la banquise rappellent clairement à la communauté internationale que l'Arctique se dégrade, se réchauffant deux fois plus vite que le reste du globe", a déclaré Rafe Pomerance, président d'Arctic 21, qui regroupe une série d'organisations environnementales. (Alister Doyle; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant