Archos délocalise sa R&D en Chine

le
0
Le français crée Arnova, une marque low-cost pour les baladeurs MP3 et les ardoises numériques.

«C'est un tournant stratégique majeur pour Archos», prévient d'entrée son PDG, Henri Crohas. Le groupe français, fabricant de tablettes et de lecteurs MP3, a créé un deuxième pôle de recherche et développement en Chine. Les soixante ingénieurs français et allemands conservent la main pour les produits les plus innovants, l'architecture et le design. Le reste est transféré à l'équipe chinoise qui compte 55 personnes dont 40 ingénieurs.

Sur la base de partenariats avec des entreprises locales, l'entité chinoise, Archos Technology Shenzen, va gérer le développement de produits, de logiciels, la production et le contrôle qualité de toute l'entrée de gamme du français. «En devenant une entreprise technologique chinoise, reconnue comme telle, nous espérons bénéficier des aides distribuées par Pékin», ajoute Henri Crohas. En 2011, Archos veut pouvoir faire jeu égal avec ses concurrents chinois et envisage une cotation à la Bourse de Shenzen en 2013, «où les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant