Archives WikiLeaks : la France vue par Sony Pictures

le , mis à jour à 13:52
0
Archives WikiLeaks : la France vue par Sony Pictures
Archives WikiLeaks : la France vue par Sony Pictures

Cinq mois après le piratage spectaculaire de Sony Pictures Entertainment (SPE), Wikileaks a publié jeudi 30 287 documents des archives du groupe, ainsi que 173 132 courriels et plus de 2 200 adresses e-mails. Selon le site lanceur d'alertes, ces informations relèvent «du domaine public». On peut désormais y faire des recherches par nom, ou par mot-clé.

En novembre dernier, les données personnelles de 47 000 employés et tiers, des documents confidentiels et cinq films avaient été volés et diffusés. Les pirates avaient exigé que Sony Pictures renonce à diffuser la comédie sur le leader nord-coréen Kim Jong-Un, «L'interview qui tue !». La Maison Blanche avait accusé la Corée du Nord d'être derrière ce piratage.

Le scandale avait contraint à la démission en février de la patronne de SPE, Amy Pascal, après la publication d'emails à caractère raciste qu'elle avait écrits sur Barack Obama. On découvre aujourd'hui le PDG Michael Lynton, dînant avec le président Obama, et des employés collectant des fonds pour les démocrates, notamment le gouverneur de New York Andrew Cuomo. Quelques échanges concernent la France. Voici les plus amusants.

Des stars de Sony pour promouvoir Obama en France. Juste après sa prise de fonction en octobre 2014, l'ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane Hartley, se fend d'un mail au PDG de SPE, Michael Lynton : «Je reviens de l'Elysée, où j'ai présenté mes lettres de créances au président François Hollande, c'est enfin officiel !». La proposition se fait ensuite explicite : «J'ai adoré parler avec vous l'été dernier sur la façon dont nous pourrions travailler ensemble ces prochaines années. Comme vous le savez, nous avons un agenda ambitieux à promouvoir en France, donc j'apprécie toute proposition d'aide ! Nous avons déjà commencé à réfléchir comment vos superstars pourraient nous aider à amplifier le super travail de l'ambassade des Etats-Unis à Paris. Nous adorerions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant