ArcelorMittal : Peut-être un catalyseur ?

le
0
Accumuler
« ArcelorMittal est la société la plus susceptible de bénéficier d'une hausse rapide de l'acier HRC, dont le cours s'est apprécié d'environ 30% sur les 2 derniers mois. La hausse semble résulter d'une demande honorable conjuguée à la rareté des matières premières, ce qui a conduit à une reconstitution des stocks de précaution d'acier. Le pincement des marges provoqué par le passage du minerai de fer aux prix spot l'été dernier peut donc être partiellement compensé, pour un temps. Parallèlement, le management semble tenir ses promesses au niveau de la rapidité de sa capacité d'adaptation, de l'intégration en amont (acquisition de Baffinland), et du spin-off de l'activité « acier inoxydable » sous performante. Sans la prise en compte de ces révisions de prix à la hausse, AlphaValue table sur un EBITDA 2011 de 11,7mds¤, soit environ 50% du niveau de 2008. Les marges d'EBITDA sont attendues à 12,7% en 2011, contre 15% (ou plus) en 2006-2008. Malgré un solide momentum de cours depuis plusieurs semaines, le titre ArcelorMittal n'en a pas moins accumulé un retard considérable sur voestalpine et ThyssenKrupp, pourtant plus fragiles mais ayant peut-être bénéficié d'une plus forte exposition à la reprise de l'industrie automobile allemande. La valorisation actuelle d'ArcelorMittal est de fait plus soutenue par les pairs, devenus trop chers, que par le DCF. C'est assez inhabituel mais cela pourrait changer avec les possibles révisions à la hausse à venir. La baisse du titre de 4% le mois dernier donne une occasion d'acheter.. »
Véronique Colas
AlphaValue


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant