ArcelorMittal: les prévisions et objectifs des analystes.

le
0

(CercleFinance.com) - ArcelorMittal a publié un résultat net de 0,7 milliard de dollars au titre du troisième trimestre 2016, à comparer à une perte nette symétrique un an auparavant, ainsi qu'un EBITDA en croissance de 40,4% à 1,9 milliard, niveau proche du consensus.

Le géant de la sidérurgie revendique un chiffre d'affaires de 14,5 milliards de dollars, en baisse de près de 7% par rapport au troisième trimestre 2015. En volume, ses livraisons d'acier ont diminué de près de 4% à 20,3 millions de tonnes.

Sur la base d'un investissement en BFR opérationnel estimé à environ un milliard de dollars (contre 0,5 milliard précédemment), le groupe s'attend à ce que ses cash-flows des activités opérationnelles dépassent ses dépenses d'investissements en 2016.

Haitong Research initie une couverture sur la valeur avec une recommandation 'vente' et une valeur intrinsèque ('fair value') de 4,65 euros, soit un potentiel de baisse de 29% pour le titre du sidérurgiste.

Selon lui, 'les exportations chinoises d'acier sont susceptibles de déprimer structurellement les marges globales de la sidérurgie, dans la mesure où la réforme de l'offre d'acier en Chine sera gênée par les dynamiques politiques régionales et un effritement continu de la demande'.

'Les attentes du consensus reposent sur une augmentation structurelle des marges, extrapolant la progression cyclique de la mi-2016, ce qui nous parait trop optimiste', poursuit l'intermédiaire financier.

S'il estime que les activités américaines d'ArcelorMittal vont bénéficier d'un stimulus, Haitong Research souligne que la hausse de volume est limitée à 4% par les contraintes de capacités et il juge que des investissements supplémentaires lui semblent improbables.

Société Générale renouvelle en revanche sa recommandation d'achat avec un objectif de cours amélioré à 7,5 euros sur la valeur, estimant que le titre bénéficie enfin d'une dynamique favorable.

L'analyste explique que les mesures de protection mises en place par les gouvernements occidentaux ont permis aux aciéristes locaux de retrouver la maîtrise de leurs prix.

'Les titres ArcelorMittal ont sous-performé au cours des trois dernières années en raison d'une exposition (minière) préjudiciable sur fond d'affaiblissement constant des prix du minerai de fer et d'un niveau d'endettement excessif', souligne-t-il.

Pour Société Générale, ces deux éléments sont désormais de l'histoire ancienne.

Le bureau d'études - qui note que l'exposition du groupe au secteur minier est devenue 'beaucoup moins importante' - souligne par ailleurs que la consolidation tant attendue du secteur chinois de l'acier est en train de devenir une réalité.

Société Générale juge par ailleurs que les prévisions du consensus sont désormais trop timorées pour les exercices 2016 et 2017.

Credit Suisse a renouvelé son opinion 'surperformance' et son objectif de cours de 10 dollars sur le titre, jugeant que la situation actuelle du marché du charbon métallurgique laissait présager une 'très bonne année' 2017 pour le secteur de l'acier. Le broker relève en conséquence ses prévisions de résultats.

'Nous pensons que les relèvements à la hausse des prévisions des analystes vont demeurer le catalyseur essentiel de l'action pour les trimestres à venir', indique le courtier.

'Nous percevons une marge de manoeuvre à la fois pour des hausses de prix et des réductions de coûts/restructurations, ce qui devrait avoir un impact significatif, sachant que la dynamique sectorielle reste bien équilibrée en termes d'offre et de demande', conclut-il.

Pour 2017, Credit Suisse dit tabler sur un Ebitda de près de huit milliards de dollars, contre une précédente estimation de 7,5 milliards.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant