ARCELORMITTAL creuse ses pertes annuelles en raison de la chute des cours de l'acier

le
0

(AOF) - Le groupe sidérurgiste ArcelorMittal a creusé sa perte nette en 2015 à -7,9 milliards de dollars, à comparer avec -1,08 milliard en 2014, en raison de charges exceptionnelles lliées à la baisse des cours des matières premières. Ainsi, le groupe a enregistré 4,8 milliards de dollars de dépréciations (principalement dues à des dépréciations d'actifs miniers) et 1,4 milliard de charges exceptionnelles (principalement liées à la dépréciation des stocks faisant suite à la baisse rapide des prix internationaux de l'acier).

Hormis ces éléments exceptionnels et sans contrepartie en trésorerie, la perte nette ajustée s'est montée à 0,3 milliard de dollars pour l'ensemble de l'année 2015, par rapport à un bénéfice net ajusté de 0,4 milliard pour l'ensemble de l'année 2014.

L'Ebitda du groupe est passé de son côté de 7,23 à 5,23 milliards de dollars entre 2014 et 2015 et son chiffre d'affaires a reculé à 63,57 milliards de dollars en 2015. Il était de 79,28 milliards en 2014.

Au seul quatrième trimestre, ArcelorMittal a fait état d'une perte nette de 6,68 milliards de dollars, à comparer avec une perte de 955 millions en 2014, d'un Ebitda en recul à 1,1 milliard et d'un chiffre d'affaires de 13,98 milliards. Il était de 18,72 milliards au quatrième trimestre 2014.

ArcelorMittal a également dévoilé son plan "Action 2020". Ce plan représente une feuille de route stratégique pour chacun des principaux segments d'activité d'ArcelorMittal. Il vise un retour à un Ebitda de plus de 85 dollars/t en l'absence de reprise des écarts d'acier et des prix des matières premières par rapport aux niveaux actuels. Le plan vise une nouvelle amélioration structurelle de l'Ebitda d'environ 3 milliards de dollars. Une fois ce plan entièrement réalisé, la société devrait atteindre des flux de trésorerie disponibles annuels supérieurs à 2 milliards.

En termes de perspectives, le groupe sidérurgiste vise une amélioration de son Ebitda d'un milliard de dollars en 2016, par rapport au niveau annuel courant du quatrième trimestre de 2015. En raison du carnet de commandes et des décalages comptables nécessaires afin que les faibles coûts des matières premières puissent impacter positivement le coût des ventes, l'Ebitda devrait subir une baisse séquentielle au premier trimestre 2016.

Partant de l'hypothèse de la continuation des coûts des matières premières actuels et des écarts actuels sur l'acier au comptant, la société prévoit un Ebitda supérieur à 4,5 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année 2016. Ces prévisions ne prennent pas en compte d'inversion des conditions de marché actuelles.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant