Arc exporte ses verres hors de la France

le
0
Le leader mondial des arts de la table souhaite réaliser plus de la moitié de ses ventes à l'étranger d'ici à 2015. Il dispose d'usines en Chine, aux États-Unis et aux Émirats arabes unis, où il augmente sa capacité de production.

Dans le Dubai Mall, Arc n'a pas de magasin à côté de Dior, Louis Vuitton et des Galeries Lafayette. Pourtant, l'ancienne Verrerie Cristallerie d'Arques, rebaptisée Arc International en 2000, a résolument fait sienne la stratégie des grands du luxe: celle de mettre en avant ses origines françaises, synonymes de savoir-faire et de prestige pour les acquéreurs des produits. «Au Moyen-Orient, les consommateurs aiment particulièrement nos verres à thé et nos assiettes décorées Luminarc», témoigne Guillaume de Fougières, président d'Arc International. Dans les magasins de la marque situés dans les souks de Dubaï, une collection de 38 pièces vaut quelque 240 dirhams, soit 48 euros, entre 30% et 50% plus cher que la concurrence locale.

Fondé en 1825 par Jacques Durand et toujours détenu par ses héritiers, Arc est devenu le leader mondial des arts de la table. Ces dernières années, cependant, le groupe ne cessait de perdre des parts de marché en France, face aux marq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant