Arbitrage Tapie : Christine Lagarde est renvoyée devant la Cour de justice de la République

le
6
La directrice du FMI  Christine Lagarde à Paris le 31 mars 2016.
La directrice du FMI  Christine Lagarde à Paris le 31 mars 2016.

La Cour de cassation a rejeté, vendredi, le pourvoi formé contre le renvoi de la patronne du FMI devant la CJR, seule habilitée à juger les ministres pour des actes commis comme membre du gouvernement.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, sera jugée pour « négligence » pour son rôle dans l’arbitrage Tapie. La Cour de cassation a rejeté, vendredi 22 juillet, le pourvoi qu’elle avait formé contre son renvoi devant la Cour de justice de la République (CJR), seule habilitée à juger les ministres pour des actes commis comme membre du gouvernement. Le ministère public avait préconisé le rejet de son pourvoi.

L’avocat de Mme Lagarde, Me Patrick Maisonneuve, a regretté la décision de la Cour de cassation, tout en rappelant qu’elle n’avait « en rien tranché la question de fond de la responsabilité de Christine Lagarde ». « Ce débat aura lieu devant la Cour de justice de la République et je suis convaincu que cette dernière écartera toute responsabilité de Mme Lagarde », a-t-il affirmé.

Arbitrage annulé Au cœur du débat, le rôle joué par l’ancienne ministre de l’économie (2007-2011) dans la constitution d’un tribunal arbitral qui avait accordé, in fine, en juillet 2008, 405 millions d’euros à Bernard Tapie, dans le cadre du litige de ce dernier avec le Crédit lyonnais sur la revente d’Adidas, il y a plus de vingt ans. Cet arbitrage a été annulé depuis par la justice.

Dans leur arrêt de renvoi, en décembre 2015, les magistrats instructeurs de la CJR, contre l’avis du parquet, donnaient acte à Mme Lagarde d’être devenue ministre en juin 2007, alors que l’arbitrage se préparait déjà. Ils reconnaissaient aussi qu’elle n’avait pas de relatio...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JUFRABRE il y a 4 mois

    Christine Lagarde n'était au courant de rien ! Juré-craché ! C'est comme La société Générale qui n'était pas au courant des agissement de KERVIEL ! On est toujours dans le même processus...Le système protège ses élites. ces derniers sont au dessus des lois, les faits le prouvent encore aujourd'hui....

  • bearnhar il y a 4 mois

    N'empeche que si nous avions eu cette femme à la place des deux derniers, la France ne serait pas dans cet état, et c'est elle qui va avoir des problèmes, pas de doute nous sommes bien en france, les males passent un peu trop souvnet au travers, et prendre une femme comme fusible c'est pas joli joli. Comme El K. avec la loi travail.

  • m1234592 il y a 4 mois

    et qd verra-t-on Anne Lauvergeon ex prête à tout dans les boudoirs socialistes et ex PDG d'AREVA, devant la Justice ? Il ne s'agit pas dans son cas de "négligence" mais d'abus de biens sociaux, de délits d'initiés et il y en a pour plusieurs milliards ...

  • m1234592 il y a 4 mois

    si vous l'ignorer encore "Christine Lagarde, sera jugée pour « négligence » pour son rôle dans l’arbitrage Tapie" JUGÉE ? et la présomption d'innocence ? les journaleux ne savent même pas la valeur des mots : en France jusque là on était jugé qu'après que le jugement soit rendu. Encore une des procédures judiciaires à la sauce socialo pour tenter de masquer leur responsabilité dans l'affaire Tapie.

  • M9657351 il y a 4 mois

    Et Hollande, lui, n'est pas encore incarcéré !

  • stepone7 il y a 4 mois

    enfin une bonne nouvelle ;)