Aramco, les hackers visaient l'Arabie Saoudite

le
0

La cyber-attaque dont a été victime Saudi Aramco en août dernier ne visait pas uniquement la compagnie pétrolière d'Etat, mais l'ensemble de l'économie du pays, a estimé dimanche 9 décembre le ministre saoudien de l'Intérieur.

En s'en prenant aux systèmes informatiques d'Aramco, les hackers auraient eu la volonté de faire cesser l'extraction de brut par l'Arabie Saoudite, le premier producteur mondial de pétrole. Les attaques avaient cependant été annihilées immédiatement et le volume de production n'avait pas été impacté.

Les premières investigations sur l'incident ont révélé que les pirates informatiques se trouvaient à l'étranger, ce qui accréditerait la thèse selon laquelle aucun employé ou sous-traitant d'Aramco n'est impliqué. Les responsables de l'attaque, qui avait touché 30.000 ordinateurs, n'ont pas encore été trouvés.

L'attaque avait été revendiquée par un groupe de hacker appelé « Cutting Sword of Justice ». Celui-ci reprochait à Aramco de financer le régime en place en Arabie Saoudite, qualifié de « tyrannique ».

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant