Arafat : «Pourquoi le dossier médical est-il incomplet ?»

le
0
INTERVIEW - Huit ans après la mort mystérieuse du chef de l'Autorité palestinienne, sa veuve, Souha Arafat, a déposé plainte mardi contre X pour assassinat. Elle se confie en exclusivité au Figaro .

Dans un entretien exclusif au Figaro, Mme Arafat se demande pourquoi des prélèvements de sang et d'urine ont été détruits à l'hôpital militaire Percy, où est décédé Yasser Arafat, en 2004.

LE FIGARO. - Pourquoi avoir attendu presque huit ans pour porter plainte?

SOUHA ARAFAT. - Pour plusieurs raisons. Ma fille Zawha, qui a 17 ans, veut savoir de quoi est mort son père. D'autre part, d'un point de vue judiciaire, nous avions le temps, puisque la loi nous donne un délai de dix ans pour engager une telle action. Enfin, et c'est l'élément clé, l'enquête d'al-Jazeera, qui a révélé des doses anormalement élevées de polonium sur les vêtements d'Arafat, m'a incitée à chercher toute la vérité sur la mort de mon mari. L'auteur de l'enquête, le journaliste américain Clayton Swisher, m'a approchée fin 2011, et m'a demandé le rapport médical. J'ai eu confiance, c'est un journaliste sérieux qui a passé neuf mois à enquêter. Je lui ai également confié le pyjama,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant