Arafat : la thèse de l'empoisonnement maintenue par les Suisses

le
0
Les chercheurs ont trouvé des concentrations de polonium 210 jusqu'à 30 fois plus élevées que la normale dans les os de l'ancien leader palestinien.

Après avoir trouvé des concentrations anormalement élevées de polonium 210, un élément radioactif extrêmement toxique, sur des vêtements et effets qui appartenaient à Yasser Arafat, les scientifiques suisses espéraient que l'exhumation de sa dépouille leur apporterait la preuve incontestable de son empoisonnement. Malheureusement, des incertitudes demeurent. «On ne peut pas affirmer que le polonium a été la source de la mort d'Arafat, mais on ne peut pas l'exclure», a déclaré le professeur François Bochud, directeur de l'Institut de radiophysique appliquée de Lausanne.

Malgré la grande prudence des experts suisses, les mesures qu'ils détaillent dans leur rapport de 108 pages, soutiennent fortement la thèse de l'empoisonnement. La principale difficulté de leur analyse vient du fait que la radioactivité du pol...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant