Arafat : des médecins français doutent de la thèse du polonium

le
0
Si l'hôpital reste muet sur les causes du décès, plusieurs praticiens français donnent leur diagnostic sur la mort du leader palestinien.

L'hôpital militaire de Percy refuse de s'exprimer sur les causes de décès du leader palestinien Yasser Arafat, en raison du secret médical qui s'impose pour tout patient. En revanche, la Fondation Arafat a rendu public le 12 juillet son dossier médical complet sur Internet, tel que l'hôpital l'a transmis à son épouse. Le document est disponible sur le site www.yasserarafat.ps. Si ce document ne conclut pas noir sur blanc à un diagnostic précis, il offre un certain nombre d'informations, contredisant la thèse de l'empoisonnement au polonium, selon plusieurs experts français qui l'ont consulté. Ainsi, le leader palestinien serait décédé de troubles graves de la coagulation liée à une chute des plaquettes (des cellules du sang impliquées dans la coagulation) associée à une perturbation importante des fonctions hépatiques et des troubles digestifs.

Or l'empoisonnement au polonium provoque des symptômes différents. «L'intoxication au polonium provoque une irradiatio

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant