Arabie saoudite : le roi Abdallah est mort, le prince Salmane lui succède

le
1
Arabie saoudite : le roi Abdallah est mort, le prince Salmane lui succède
Arabie saoudite : le roi Abdallah est mort, le prince Salmane lui succède

Le roi Abdallah d'Arabie Saoudite, âgé d'environ 90 ans, est mort, ont annoncé les autorités saoudiennes ce vendredi. Abdallah ben Abdelaziz al-Saoud était hospitalisé depuis plus de trois semaines à Riyad pour une pneumonie. A 79 ans, son demi-frère Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, «prince héritier» et ministre de la Défense depuis  2012, monte sans surprise sur le trône de la puissante monarchie pétrolière.

«Son altesse Salman ben Abdelaziz Al Saoud et tous les membres de la famille et toute la nation pleurent le Gardien des deux saintes mosquées, le roi Abdallah ben Abdelaziz, qui est décédé à 1 heure [23 heures, heure de Paris] exactement ce matin», a annoncé le palais royal dans un communiqué. Il sera enterré ce vendredi après les prières de l'après-midi et les citoyens seront invités à prêter allégeance au nouveau roi et au prince héritier au palais royal. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a décidé de «reporter» sa visite prévue ce vendredi en Somalie pour assister aux obsèques. Le roi de Jordanie, Abdallah II, a également quitté le Forum économique mondial de Davos.

A la tête du royaume depuis 2005, il avait en réalité pris les clés de la régence 10 ans plus tôt en raison de l'incapacité de son frère, Fahd, victime d'un infarctus, d'assurer sa charge. Le roi défunt a su garder la première puissance pétrolière mondiale à l'abri des crises du monde arabe, mais a déçu les attentes des réformateurs, notamment sur la place de la femme dans la société, tiraillé qu'il était entre les ailes libérale et conservatrice de la famille royale.

Hollande salue «sa vision d'une paix juste et durable»

Face à la montée en puissance du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak, l'Arabie saoudite, qui abrite les deux premiers lieux saints de l'islam, rejoint sous son règne la coalition internationale et participe aux raids contre ces jihadistes actifs aux portes du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • benoitdh le vendredi 23 jan 2015 à 11:14

    Tout le gotha politique républicain à genoux devant cette monarchie théocratique du moyen âge! Raison où es-tu?