Arabie Saoudite : Hollande reçu au sommet des monarchies du Golfe

le
2
Arabie Saoudite : Hollande reçu au sommet des monarchies du Golfe
Arabie Saoudite : Hollande reçu au sommet des monarchies du Golfe

Après Doha pour le contrat Rafale, signé lundi, Riyad pour le sommet des monarchies du Golfe. François Hollande est aujourd'hui l'«invité d'honneur» du sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG), alors que la région traverse plusieurs crises qui menacent son équilibre. Cette invitation est sans précédent pour un chef d'Etat occidental depuis la création de cette instance en 1981. A l'ordre du jour : le programme nucléaire de l'Iran, grand rival chiite des monarchies sunnites du Golfe ; la lutte contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie ; la guerre au Yémen, conduite par une coalition sous commandement saoudien.

A Ryad, où il est arrivé lundi en fin d'après-midi, le président français est entré d'emblée dans le vif de ces crises lors d'un entretien avec le président yéménite en exil. Réfugié en Arabie Saoudite, Abd Rabbo Mansour Hadi a fui son pays en mars en raison de la guerre qui le déchire. Le président français s'est également entretenu dans la soirée avec le roi Salmane d'Arabie saoudite, soulignant, selon son entourage, la «fiabilité» de la France dans son soutien à la stabilité de la région. Signe des temps : à l'aéroport, François Hollande a été accueilli par l'ensemble de la nouvelle direction saoudienne : le roi Salmane, son neveu, Mohammed ben Nayef, nouveau prince héritier, et son fils, le prince Mohammed ben Salmane, second dans l'ordre de succession.

Lune de miel

«Nous sommes maintenant un partenaire majeur de la région», se félicitait un haut responsable français. Hôte du CCG, le président brûle en effet la politesse à Barack Obama, qui recevra les dirigeants de cette instance à la mi-mai aux Etats-Unis pour tenter de les rassurer sur l'accord-cadre conclu début avril avec l'Iran sur son programme nucléaire. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est également attendu en Arabie saoudite les 6 et 7 mai.

Pour preuve de cette lune de miel entre Paris et les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le mardi 5 mai 2015 à 09:15

    Parce que si çà continue a débarquer a ce train çà risque d'être utile!

  • M4709037 le mardi 5 mai 2015 à 09:02

    et la liberté religieuse et les droits de l'homme, de la femme, en Arabie Saoudite M. Hollande ? Vous vous assoyez dessus ?