Arabie -Le tueur présumé de policiers aurait agi au nom de l'EI

le
0

RYAD, 24 avril (Reuters) - Un Saoudien soupçonné d'avoir abattu deux policiers ces dernières semaines à Ryad agissait sur instruction de membres de l'Etat islamique en Syrie, a déclaré vendredi le ministère saoudien de l'Intérieur. Mohamed Abdoulrahmane Abou Niyan, âgé de 23 ans, a avoué avoir commis ces meurtres en mars et avril au nom du groupe djihadiste, après avoir rencontré un émissaire de l'EI à Ryad, a dit le ministère dans un communiqué. Deux policiers ont également été blessés dans ces fusillades. L'Etat islamique, concurrent djihadiste d'Al Qaïda, a appelé l'an dernier ses partisans à mener des attaques dans le royaume wahhabite contre les représentants des autorités, les expatriés occidentaux et les membres de la minorité chiite, plutôt que de rejoindre l'EI sur les théâtres de guerre en Irak et en Syrie. Selon le ministère, Abou Niyan a enregistré les images des meurtres sur son téléphone portable. Il préparait également des voitures piégées pour de futurs attentats et recevait ses instructions et son argent de l'Etat islamique. Le ministère a annoncé avoir offert une récompense de 1 million de ryals (246.000 euros environ) pour la capture de Nawaf ben Charif Samir al Onaizi, complice présumé d'Abou Niyan, qui avait adopté l'accent et un nom marocain pour masquer son identité. Abou Niyan a été arrêté il y a une semaine alors qu'il tentait de passer au Yémen. (Angus McDowall, Ahmed Tolba; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant