Arabie-Des drones pour surveiller les pèlerins au mont Arafat

le
0
    ARAFAT, Arabie saoudite, 11 septembre (Reuters) - Les 
autorités saoudiennes ont déployé des drones dimanche pour 
surveiller les quelque deux millions de pèlerins qui faisaient 
l'ascension du mont Arafat, une des étapes importantes du 
pèlerinage de la Mecque. 
    Les drones viennent renforcer un réseau de surveillance 
électronique qui doit permettre une intervention rapide en cas 
d'incident. 
    Les autorités saoudiennes veulent éviter une répétition du 
drame de l'an dernier. Une bousculade, au moment où deux groupes 
de pèlerins sont arrivés ensemble à un carrefour à Mina, à 
quelques kilomètres à l'est de La Mecque, alors qu'ils se 
rendaient à Djamarat pour une lapidation rituelle du diable, 
avait fait 800 morts, selon le bilan donné par Ryad. Il y aurait 
eu plus de 2.000 morts, sur la base du décompte des corps 
rapatriés dans les différents pays, dont plus de 400 Iraniens. 
    Selon les chiffres donnés par l'Arabie saoudite, 1,8 million 
de pèlerins, pour la plupart non saoudiens, sont présents cette 
année pour le hadj, que tout musulman bien portant en ayant les 
moyens doit entreprendre au moins une fois dans sa vie. 
    L'Arabie saoudite, gardienne des sites les plus saints de 
l'islam, a également pour mission d'organiser le pèlerinage, un 
rôle que l'Iran a mis en cause cette semaine dans le cadre du 
différend entre les deux pays sur la manière dont a été géré le 
drame de l'an dernier. 
    Le Grand mufti, plus haute autorité du royaume, a prévenu 
l'Iran qu'une perturbation du hadj serait inacceptable, selon 
des commentaires relayés dimanche par le quotidien al Okaz. 
    L'agence de presse saoudienne SPA a pour sa part publié une 
diatribe en quatre parties, accusant les dirigeants iraniens de 
se cacher sous "le manteau de la religion pour mettre en oeuvre 
des politiques hérétiques". 
    Il y est dit que 300 pèlerins iraniens ont causé la 
bousculade de l'an dernier en empruntant la direction opposée à 
celle qui leur avait été assignée. 
    Lors des actualisations de cette dépêche par SPA, la 
référence aux 300 Iraniens a été supprimée, sans explication. 
 
 (Dahlia Mehme; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant