Aqmi revendique l'assassinat d'un otage

le
0
Paris cherche à savoir si Philippe Verdon, un Français enlevé en novembre 2011 par Aqmi, est décédé au Mali.

Envoyé spécial à Gao

Silencieuse depuis deux mois et le début de l'offensive française au Mali, al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) est réapparue. Dans la nuit de lundi, Ghairawani, un homme se présentant comme un porte-parole de l'organisation, a affirmé à l'Agence Nouakchott information (ANI) que l'un des sept otages français avait été exécuté.

Selon ce bref message, transmis par téléphone, Philippe Verdon aurait été assassiné le 10 mars «en réponse à l'intervention de la France». «Le président français Hollande est responsable de la vie des autres otages français», a menacé ensuite Ghairawani sans poser de revendication ou d'ultimatum.

Mercredi, les autorités françaises tentaient d'authentifier cette déclaration. Pour plusieurs spécialistes, la revendication semble néanmoins «sérieuse». «C'est un canal qui a déjà été util...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant