Aqmi publie une vidéo du dernier otage français

le
0

(Actualisé avec communiqué de l'Elysée) PARIS, 17 novembre (Reuters) - Serge Lazarevic, le dernier Français encore détenu en otage dans le monde, apparaît lundi dans une vidéo mise en ligne sur un site internet lié à Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans laquelle il affirme que sa vie est "en danger" et appelle François Hollande à "tout faire pour sa libération". Assis dans ce qui ressemble à un 4x4, portant une barbe longue et vêtu entièrement de noir, Serge Lazarevic s'exprime pendant environ une minute et 30 secondes d'une voix hésitante et hachée. "Je saisis cette occasion pour lancer un appel solennel à François Hollande, président de la République française, pour tout faire pour me libérer", déclare l'otage français. "Je suis très malade", poursuit-il. "J'ai mal aux reins, je souffre d'hypertension très haute, de l'asthme et aussi de mon genou. Je sens que ma vie est en danger depuis l'intervention française en Irak." "Je vous demande, monsieur le président, de tout faire pour ma libération car vous êtes responsable de tout ce qui m'arrivera." Serge Lazarevic émet ensuite l'espoir d'être libéré à son tour. "Je suis le dernier. J'espère ne pas être le huitième sur la liste des Français tués dans le Sahel", dit-il. La présidence de la République a confirmé l'authenticité de la vidéo dans un communiqué, parlant de "preuve de vie récente qui était attendue depuis longtemps". PREUVE DE VIE "Le président de la République est en contact permanent avec les autorités des pays de la région pour utiliser toutes les formes de dialogue permettant d'obtenir la libération de notre otage", ajoute l'Elysée. "La famille de notre compatriote est tenue informée de façon continue de ces efforts." Dans la vidéo, Serge Lazarevic rappelle que les Etats-Unis ont obtenu fin mai la libération d'un sergent américain, Bowe Berghdal, en Afghanistan, en l'échangeant contre cinq dirigeants taliban. Il s'adresse ensuite à sa famille et à ses proches avant de lancer un appel au "peuple français" pour aider à sa libération. La dernière preuve de vie rendue publique remontait au mois de juin, sous la forme, déjà, d'une vidéo dans laquelle Serge Lazarevic appelait François Hollande à agir pour obtenir sa libération. Serge Lazarevic a été enlevé le 24 novembre 2011 avec un autre Français, Philippe Verdon, dans leur hôtel au Mali. Leur enlèvement a été revendiqué par Aqmi qui a annoncé en mars 2013 que Philippe Verdon, présenté comme un espion, avait été exécuté en représailles à l'intervention militaire française au Mali. La vidéo diffusée lundi montre un second otage d'Aqmi, le Néerlandais Sjaak Rijke, enlevé dans un restaurant de Tombouctou en novembre 2011 lors d'un périple dans le Sahara. L'homme dit s'exprimer le 26 septembre 2014 et rappelle qu'il y a plus de mille jours qu'il se trouve en détention. Lui aussi fait référence au sous-officier américain libéré en Afghanistan. (Pierre Sérisier pour le service français avec John Irish, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant