Après son dérapage, Jean-Michel Larqué "ne s'excusera pas"

le
1
Ce vendredi à l'antenne de RMC, le commentateur sportif Jean-Michel Larqué est revenu sur le tapage qu'a provoqué son fameux c'est la première fois que je vois un Blanc courir plus vite qu'un Noir.
Ce vendredi à l'antenne de RMC, le commentateur sportif Jean-Michel Larqué est revenu sur le tapage qu'a provoqué son fameux c'est la première fois que je vois un Blanc courir plus vite qu'un Noir.

Ce vendredi à l'antenne de RMC, le commentateur sportif Jean-Michel Larqué est revenu sur le tapage qu'a provoqué son fameux "C'est la première fois que je vois un Blanc courir plus vite qu'un Noir", lors du match Argentine-Pays-Bas de mercredi. "Je voudrais revenir sur l'interprétation tendancieuse que certains ont pu faire de mes propos. Je ne vais pas m'excuser d'une faute que je n'ai pas commise", a-t-il martelé.Accablé sur Twitter et Facebook depuis trois jours, le journaliste a indiqué avoir été averti tardivement de ces réactions outrées, lui-même n'étant pas présent "sur les réseaux sociaux". Jean-Michel Larqué a toutefois tenu à "remercier par la même occasion la grande majorité qui m'a apporté son soutien sur cette polémique qui n'en est pas une". Bad buzzPour rappel, alors que l'Argentine jouait mercredi soir contre les Pays-Bas en demi-finale de la Coupe du monde, le consultant de RMC avait fait un commentaire pour le moins embarrassant à propos d'Ezequiel Lavezzi et de Bruno Martins Indi : "C'est la première fois que je vois un Blanc courir plus vite qu'un Noir", avait-il plaisanté. Pour combler les longues secondes du silence gêné qui a suivi, l'animateur Gilbert Brisbois avait tenté de sauver la face de son confrère : "Comme quoi il n'y a pas forcément de règle... Je pense même que Christophe Lemaître court plus vite que Claude Makelele", avait-il proposé. Mais Larqué avait persisté : "Si tu regardes la finale du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • opelin le samedi 12 juil 2014 à 18:22

    C'est un fait, et même une supériorité des gens originaires d'Afrique : ils courent plus vite.