Après son agression, Bernard Reynès revient à l'Assemblée

le
2
VIDÉO - Bernard Reynès, le député-maire UMP de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), agressé au couteau le 11 novembre, a fait son retour mardi à l'Assemblée où il a mis en garde ses collègues contre des «excès de langage» qui peuvent nourrir une «haine qui monte».

Pour son retour à l'Assemblée, le député-maire de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) a ouvert mardi la séance des questions au gouvernement en interpellant l'ensemble des acteurs politiques sur les dangers de la «haine qui monte». «Nous avons la responsabilité collective d'endiguer la haine qui semble monter maintenant», a-t-il affirmé, sous les applaudissements des députés qui se sont levés sur tous les bancs. «Monsieur le premier ministre, j'ai le sentiment sincère que vous vous trompez mais je vous respecte», a-t-il affirmé, regrettant que François Hollande soit «traîné dans la boue comme cela avait commencé avec Nicolas Sarkozy. (...) Soyons conscients que cette haine s'instille comme un lent po...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 le mercredi 20 nov 2013 à 10:02

    M481131 vous parlez pour vous!! alors n'utilisez pas le on un peu trop général

  • M4841131 le mardi 19 nov 2013 à 19:22

    on en rien à fou.tre, quand un petit commerçant se fait agresser, on en parle pas, alors de gràce, minable journaleux, fermez votre gue.le