Après six ans de crise, UBS relève la tête

le
0
La première banque suisse espère sortir enfin de la succession de crises et scandales qui ont entaché son activité ces dernières années.

«Je suis très satisfait des résultats de ce trimestre. Cela montre que notre stratégie est la bonne et que nous avons pris de l'avance dans sa mise en œuvre». Cela faisait bien longtemps qu'un patron d'UBS ne se laissait pas aller à un tel optimisme, lors d'une publication de résultats. Mais pour Sergio Ermotti, qui a repris les rênes de la banque en 2011 après des années de crise profonde (pertes liées aux subprime, conflit avec l'administration fiscale américaine, perte de trading...), 2013 va marquer l'année du retournement.

Les résultats du deuxième trimestre parlent en ce sens. La première banque helvétique a dégagé un bénéfice de 690 millions de francs suisses (560 millions d'euros), contre 524 millions de francs suisses, un an plus tôt. Les grands métiers, et en premier lieu, la banque de financement et ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant