Après SFR, l'insatiable Patrick Drahi veut racheter Bouygues Telecom

le
0
Après SFR, l'insatiable Patrick Drahi veut racheter Bouygues Telecom
Après SFR, l'insatiable Patrick Drahi veut racheter Bouygues Telecom

L'insatiable homme d'affaires Patrick Drahi, déjà propriétaire de Numericable-SFR, a décidé de mettre 10 milliards d'euros sur la table pour racheter Bouygues Telecom, une opération à laquelle le gouvernement s'est montré totalement hostile dimanche.Une telle offre, si elle aboutit, chamboulera profondément le paysage des télécoms français et surtout celui de la téléphonie mobile, qui était passé de trois à quatre opérateurs en janvier 2012 avec l'arrivée fracassante de Free Mobile."La consolidation n'est pas aujourd'hui souhaitable pour le secteur. L'emploi, l'investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d'une consolidation sont à ces égards négatives, comme l'ont prouvé les cas récents en Europe", a vivement réagi le ministre de l'Economie Emmanuel Macron dans une déclaration à l'AFP."Le temps n'est pas à des rapprochements opportunistes auxquels plusieurs peuvent trouver un intérêt qui ne retrouve pas ici l'intérêt général", a-t-il ajouté en réaction aux informations sur cette offre dévoilée dimanche par le JDD."SFR et Numericable avaient pris des engagements en matière d'investissements, l'ensemble du territoire n'est pas couvert à ce jour", a renchéri dimanche soir le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert à l'émission Tous Politiques (France Inter/France 3/Aujourd'hui Le Parisien).L'offre de rachat sera examinée "en début de semaine" ou "mardi" par le conseil d'administration de Bouygues Telecom, ont indiqué à l'AFP deux sources proches du dossier.L'homme d'affaires franco-israélien Patrick Drahi, à la tête d'un empire des médias et des télécommunications en France comprenant notamment l'hebdomdaire L'Express et le quotidien Libération, avait réussi en mars 2014 à s'emparer de SFR à l'issue d'une longue bataille avec Bouygues Telecom, en le rachetant à Vivendi pour 13,36 milliards d'euros.Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant