Après Serena, Maria quitte Melbourne

le
0
Après Serena, Maria quitte Melbourne
Après Serena, Maria quitte Melbourne

Il ne fait pas bon faire partie des favorites à Melbourne ! Après le coup de tonnerre provoqué dimanche par la sortie prématurée de la patronne du circuit, Serena Williams, au tour de Maria Sharapova de faire ses bagages avec pertes et fracas. L'aventure avait pourtant bien commencé pour la tête de série numéro 3. Une victoire sur l'Américaine Mattek-Sands pour se mettre en jambes, un premier piège évité face à l'Italienne Knapp avant un succès facile sur la Française Cornet et voilà la Russe qualifiée pour le quatrième tour !Face à elle cette fois, Dominka Cibulkova. Pas une inconnue pour la numéro 3 mondiale. Loin de là ! Les deux joueuses se sont déjà mesurées l'une à l'autre cinq fois sur le circuit, et « Masha » a souvent pris le dessus (3-2). Mais les choses ont changé depuis leur dernière confrontation à Wimbledon en 2011. Depuis, il y a eu cette année 2013 difficile à encaisser. Un beau début de parcours et ces douleurs qui se réveillent. La hanche puis l'épaule. Incapable d'honorer sa participation à l'US Open, l'ancienne numéro 1 mondiale se voyait contrainte, dans la foulée, de rayer le Masters de son calendrier.  Pas question pour autant de renoncer. Compétitrice acharnée, la blonde Maria mettait à profit ces longues semaines pour se retaper. Avant de revenir en piste à Brisbane début janvier. Une reprise couronnée de succès qui s'arrêtera aux portes de la finale au terme d'un duel perdu face à l'incontournable Serena. Puis ce sera Melbourne. Un peu prématuré peut-être ce premier Grand Chelem de la saison. Sharapova décide de l'appréhender comme un test. Pas entièrement satisfaite de son tennis, elle parvient malgré tout à se qualifier pour la deuxième de la semaine. Et c'est là que les douleurs vont se réveiller. Et venir compliquer une rencontre face à Cibulkova pourtant idéalement lancée avec un premier set enlevé 6 jeux à 3. Menée 5-0 dans la deuxième manche, la protégée de Sven Groeneveld parviendra à recoller (5-4) avant de s'effondrer. Hanche qui coince, jambe qui vacillent, des déplacements difficiles et s'en était fini. Maria Sharapova rendait les armes, battue 3-6, 6-4, 6-1, frustrée de n'avoir pas pu poursuivre plus loin, ne serait-ce que pour conserver ses points, mais satisfaite, malgré tout, d'être parvenue à revenir à ce niveau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant