Après Renault, le Maroc voudrait attirer Peugeot

le
0
Malgré ces appels du pieds, il est improbable que PSA s'intalle à Tanger au vu de la situation du groupe. Par contre, le cabinet d'Arnaud Montebourg aurait des projets de «colocalisations» avec le Maroc.

Peugeot pourrait-il suivre l'exemple de son concurrent Renault, qui a fait du Maroc une base arrière de sa production automobile low-cost? Dans la situation actuelle, rien n'est moins sûr. Ce matin, le Parisien affirme que le groupe PSA envisagerait de s'implanter de l'autre côté de la Méditerrannée, sur un principe de «coproduction» entre la France et le Maroc. Selon le quotidien, des tractations se tiendront cet après-midi entre le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et le nouveau ministre marocain de l'Industrie Mulay Hafid Elalalmy en marge du Mena Economic Forum à Marseille.

De son côté, PSA dément tout projet d'implantation au Maroc et explique au Parisien qu'il «fait face à une situation de surproduction». Mais ce ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant