Après Mossoul, il faudra mener la bataille de Rakka-Le Drian

le
1
    PARIS, 6 novembre (Reuters) - Après Mossoul, en Irak, il 
faudra livrer la bataille de Rakka, en Syrie, pour éradiquer 
l'organisation de l'Etat islamique (Daech), a déclaré dimanche 
le ministre français de la Défense, lors du Grand Rendez-vous 
Europe 1-Les Echos-iTELE 
    Jean-Yves Le Drian a estimé que la bataille contre Daech 
était entrée à Mossoul dans une phase majeure mais a rappelé que 
le territoire de l'organisation s'étendait également en Syrie et 
que des attentats en Europe avaient été ordonnés de Rakka. 
    "Donc il faut aussi aller jusqu'à Rakka. On passe d'abord 
par Mossoul mais la bataille de Rakka doit avoir lieu", a-t-il 
déclaré. "Ça sera automatiquement des forces locales qui 
viendront libérer Rakka, même si les forces françaises, les 
forces américaines, la coalition, contribuent par des frappes à 
ce que l'on puisse démanteler le dispositif de Daech." 
    Il a estimé que la bataille de libération de Mossoul de 
l'emprise de Daech serait longue. "Mais elle est en cours et 
elle est en cours de manière positive, après deux ans de 
préparation", a-t-il ajouté. 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a un mois

    Ils feraient mieux de s'occuper de la france qui pourrie