Après les menaces de Daech, le FN demande la protection de l'État

le
1
Dans le 8e numéro du magazine « Dar al-Islam », l'outil de propagande de l'État islamique, figure une photo du rassemblement du 1er mai comme une « cible de premier choix ».
Dans le 8e numéro du magazine « Dar al-Islam », l'outil de propagande de l'État islamique, figure une photo du rassemblement du 1er mai comme une « cible de premier choix ».

Après l'école, le Front national est-il la nouvelle cible de Daech ? Dans son « magazine » de propagande terroriste, l'organisation a directement menacé le parti de Marine Le Pen. Ce dernier demande désormais la protection du ministère de l'Intérieur, notamment pour son traditionnel rassemblement du 1er mai.

Au milieu des discours de propagande et des attaques contre l'UOIF, l'Union des organisations islamiques de France, une photo. Titrée « Rassemblement d'idolâtres du FN. Des cibles de premier choix », elle figure dans le 8e numéro du magazine Dar al-Islam. Une première, estime sur Twitter Romain Caillet, spécialiste du terrorisme, qui révèle la photo.

« Satisfait, Manuel Valls ? »

De quoi provoquer la colère des cadres du parti frontiste. Mais aussi de les doter d'une légitimité inespérée : « À travers le Front national, Daech s'en prend à la France », a réagi dimanche le vice-président du parti, Florian Philippot. Nicolas Bay, le secrétaire général, a, lui, interpellé Manuel Valls dans un tweet rappelant sans doute les violents échanges de début décembre. Au lendemain des attentats, pendant la campagne des régionales, le Premier ministre accusait en effet le parti de pouvoir conduire la France vers une guerre civile.

Invité sur RFI, Louis Aliot en a appelé à la protection du ministère de l'Intérieur et aussi au...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Oh les politicards, la moindre des choses est d'assumer ses idées. Et si vous compter sur les socialos pour votre protection, là on est soit dans l'humour, soit dans le délire.