Après les inondations à Longjumeau, « le vrai combat commence »

le
0
Le bar restaurant hôtel du Cadran, le vendredi 3 juin, à Longjumeau, dans l'Essonne.
Le bar restaurant hôtel du Cadran, le vendredi 3 juin, à Longjumeau, dans l'Essonne.

Dans cette commune de l’Essonne, les habitants attendent de pouvoit retourner chez eux. Et surtout, d’être indemnisés rapidement.

Il aura fallu moins de trente minutes pour que l’eau envahisse son restaurant. Il faudra cinq mois pour effacer les stigmates de cette inondation aussi soudaine que violente. Au lendemain des crues diluviennes qui ont ravagé la ville de Longjumeau, en Essonne, les habitants pansent leurs plaies, comme Saidh Aissou, le propriétaire du bar brasserie hôtel du Cadran. Deux jours plus tôt, mercredi 1er juin, l’Yvette a débordé, s’immisçant du rez-de-chaussée à la cave, en passant, parfois, au premier étage des habitations. Depuis, la rivière a regagné son lit. Elle continue à couler, tumultueuse.

Il est 16 heures ce vendredi 3 juin, la ville attend la visite de Manuel Valls. Le premier ministre vient parler des indemnisations des victimes des intempéries. Il est accompagné de Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France et de Bernard Spitz, président de l’Association française de l’assurance (AFA).

Deux tonnes de nourritures jetées Les rideaux des magasins sont fermés. Pourtant, les commerçants s’affèrent, à l’arrière de leur boutique, dans leur cave. Dans certaines, l’eau est montée à 1,80 mètre, comme chez Eric Péan, propriétaire de la boucherie qui porte son nom, dans la rue du Président François Mitterrand. Il avait pourtant anticipé la montée des eaux, en surélevant tous ses produits de quelques centimètres. Mais jamais il n’aurait imaginé que son établissement serait autant submergé.

« La population a été très surprise, prise à court, par cette montée ra...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant