Après les drames au Bangladesh, les industriels discutent des indemnités

le
0
Douze enseignes, dont Inditex (Zara) et Primark, participent à des discussions à Genève pour avancer dans la mise en ?uvre des plans d'indemnisation attendus par les victimes des drames de Tazreen et du Rana Plaza.

Les groupes de textile qui se fournissaient auprès des usines Tazreen et Rana Plaza au Bangladesh discutent avec des représentants des travailleurs pendant deux jours à Genève. Entamés mercredi, les débats doivent permettre de préciser le mécanisme de distribution des indemnisations à accorder aux victimes et à leurs familles. Les discussions ont d'abord porté sur l'indemnisation des victimes de l'incendie de l'usine de Tazreen, qui a fait 112 morts en novembre 2012. Puis ce jeudi, sera évoqué le cas des victimes de l'effondrement, le 24 avril dernier, de l'immeuble de confection du Rana Plaza, qui a fait 1133 morts.

Ces discussions se tiennent à huis clos à l'Organisation internationale du travail (OIT). L'Association bangladaise des fabrican...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant