Après les déclarations de Fillon, les sarkozystes dans l'expectative

le
0
Les proches de l'ex-président con­testent toute similitude entre la transgression de Fillon vis-à-vis du Front national et celles dont Sarkozy s'était fait une spécialité au temps de sa conquête du pouvoir.

Fillon cause, mais Sarkozy ne dit mot. L'ancien président n'a téléphoné à aucun de ses proches ce week-end pour leur indiquer la ligne qu'il fallait fixer après les propos tenus par François Fillon à Nice, vendredi. L'entourage s'en tenait donc par défaut à une consigne de silence. Pas de commentaires officiels. Pourtant, la petite phrase prononcée par Fillon dans une réunion à huis clos, et publiée par l'AFP, change la donne pour Nicolas Sarkozy. Maladresse ou habileté sur la forme, François Fillon a opéré un double salto latéral qui le met subitement à droite de Jean-François Copé, après avoir longtemps campé sur sa gauche. Nicolas Sarkozy voit bien désormais que François Fillon suit une trajectoire comparable à la sienne avant l'élection présidentielle d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant