Après les BRICS, les BIITS font peur aux investisseurs étrangers

le
0
INFOGRAPHIE - Brésil, Inde, Indonésie, Turquie et Afrique du sud, les monnaies de ces pays se sont effondrées depuis mai dernier.

Les BRICS ont longtemps été le moteur de l'économie mondiale. Aujourd'hui les BIITS sont en passe de devenir son point faible. Les premiers regroupent le Brésil, la Russie, l'Inde la Chine et l'Afrique du sud. Les seconds, dont on doit l'acronyme à la Deutsche Bank, réunissent le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, la Turquie et l'Afrique du sud. Ils sont les premières victimes de la fuite des capitaux étrangers qui pèsent sur leurs monnaies. Depuis mai dernier, la roupie indienne a perdu 12 %, la roupie indonésienne 11 %, la livre turque 9 % et le real brésilien 8 %.

Du coup, les investisseurs se tournent vers des nouveaux émergents inattendus, le Mexique, la République Tchèque et la Corée du sud, révèle une étude de Bloomberg réalisée auprès de trois groupes, HSBC, JP Morgan et International Strategy. Si le peso a perdu 5 % de sa ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant