Après les bonnets rouges, les pinsons de la colère !

le
0
La chasse au pinson devait être autorisée dans les Landes à partir du mois de novembre.
La chasse au pinson devait être autorisée dans les Landes à partir du mois de novembre.

Après les bonnets rouges de la Bretagne, Jean-Marc Ayrault doit affronter un autre dossier brûlant : les pinsons. Un mouvement séparatiste ? De violents casseurs ? Non, juste des pinsons comme le petit oiseau qui, depuis 1976, bénéficie de la protection des espèces dans les Landes. Problème : le ministre de l'Écologie, Philippe Martin, aurait promis de lever cette protection du 1er au 30 novembre avant de se dédire, samedi, jetant 12 000 chasseurs dans les affres et au bord de l'insurrection !L'affaire est prise tellement au sérieux que Jean-Marc Ayrault a été alerté afin que la fièvre bretonne ne s'empare pas des Landes. Le Premier ministre s'est laissé convaincre de donner l'ordre au préfet d'autoriser malgré tout cette chasse aux pinsons très particulière. "Il ne s'agit pas de les tirer, mais de les capturer, de les engraisser et ensuite de les déguster", explique un proche du dossier. Et tant pis si Philippe Martin est pris pour un pigeon dans l'affaire. "Sauf que nous sommes déjà le 4 novembre et que le préfet n'a reçu aucune instruction de Matignon", s'alarme un élu des Landes.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant