Après les «aveux», Jean-Louis Borloo attend du «sérieux»

le
0
Pour le président de l'UDI, invité dimanche du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», François Hollande «ne fait que dire ce qui se dit dans les bistrots depuis des mois !».

Pour Jean-Louis Borloo, François Hollande n'a pas fait des «v½ux» le 31 décembre, mais des «aveux pour les années précédentes». Invité dimanche du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», l'ex-ministre de l'Écologie a expliqué qu'il faisait «crédit» au président de «s'être trompé pendant la campagne et depuis dix-huit mois». «On dira au minimum qu'il a manqué de sagacité, mais faute avouée à moitié pardonnée», a-t-il ironisé, en soulignant que quand le chef de l'État constate qu'il y a trop d'impôts, ou qu'il faut baisser les charges, «il ne fait que dire ce qui se dit dans les bistrots depuis des mois!».

Pour Borloo, la vraie question, c'est celle des conclusions «concrètes, pratiques», que Hollande va tirer des constats de bon sens qu'il a dressés à la fin de l'année. «Contrairement à ce qui ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant