Après les attentats, choisir entre liberté et sécurité ?

le
1
Photo d'illustration. Des membres des forces de l'ordre sécurisent la marche républicaine contre le terrorisme dimanche à Paris.
Photo d'illustration. Des membres des forces de l'ordre sécurisent la marche républicaine contre le terrorisme dimanche à Paris.

Quarante-huit heures après les rassemblements historiques contre le terrorisme qui ont eu lieu en France, les éditorialistes attendent "un nouveau souffle" et pensent qu'il faut "tout revoir" sans être forcément d'accord sur la méthode. Dans Le Parisien, Thierry Borsa juge que "tout le pays a signifié que le temps était venu de donner un nouveau souffle à notre société", et avance que "les vaines polémiques et les petites querelles n'ont plus leur place dans un tel programme." Paul-Henri du Limbert, du Figaro, estime que "ces journées sanglantes nous obligent à tout revoir, à tout repenser". "Il s'agit, entre autres choses, du sempiternel débat entre la liberté ou la sécurité", précise-t-il.

"Oui, il y a des mesures de sécurité à prendre", admet Michel Guilloux dans L'Humanité. "Non, elles ne peuvent pas constituer le seul registre d'action publique et nationale", prévient-il. Laurent Joffrin de Libération reconnaît qu'"il est légitime de renforcer les moyens matériels de la police et du renseignement", mais rappelle que "les manifestants du 11 janvier n'ont pas exprimé leur peur, mais leur confiance dans nos valeurs communes". Nicolas Beytout dans L'Opinion s'interroge : "Faut-il restreindre les libertés publiques en réponse aux atteintes à l'une d'entre elles, la liberté d'expression ?"

Contradictions

"Faudrait-il, demain, choisir entre la liberté et la sécurité ?" s'inquiète pour sa part...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mardi 13 jan 2015 à 10:45

    Pour ma part, ma liberté commence par ma sécurité !