Après le séisme, la Turquie accepte l'aide internationale

le
0
Même l'assistance israélienne est désormais bienvenue. Un avion doit aussi décoller de France pour venir en aide aux sinistrés du séisme.

De notre envoyée spéciale à Ercis.

Quatre jours après le puissant séisme de 7,2 sur l'échelle de Richter qui a frappé la province de Van, à l'est du pays, la Turquie a accepté l'aide internationale.

Dimanche, une trentaine de pays avaient proposé d'envoyer des secours. Estimant que toutes les mesures nécessaires à la gestion de l'après-tremblement de terre avaient été prises, le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, avait décliné les offres. Mercredi, Ankara a finalement donné son feu vert à tous les pays qui s'étaient portés volontaires, dont Israël, avec qui les relations sont au plus bas. Un avion français chargé d'aide humanitaire doit quitter Paris jeudi.

Deux voisins de la Turquie avaient cependant échappé au veto d'Ankara: l'Azerbaïdjan et l'Iran ont dépêché des équipes. Le manque de matériel, particulièrement de tentes, suscite des mouvements de colère parmi les sinistrés confrontés à des nuits glaciales. Du coup, une polémique a suivi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant