Après le Real, le Barça pulvérise aussi la Roma

le
0
Après le Real, le Barça pulvérise aussi la Roma
Après le Real, le Barça pulvérise aussi la Roma

Le FC Barcelone n'a pas laissé la moindre chance à l'AS Rome. En affichant un niveau exceptionnel, les joueurs de Luis Enrique ont massacré l'équipe de Rudi Garcia (6-1).

FC Barcelone 6-1 AS Roma

Buts : Suarez (15e et 44e), Messi (19e et 59e), Piqué (56e), Adriano (77e) pour le Barça / Dzeko (91e) pour l'AS Roma

Ce Barça est fort. Très fort. Beaucoup trop fort. Trop fort pour le Real Madrid. Et trop fort, évidemment, pour l'AS Roma. Trois jours après avoir passé un sec 4-0 aux Madrilènes, les joueurs de Luis Enrique enchaînent avec un sévère 6-1 face à l'AS Roma. Une AS Roma qui a donc encaissé 12 buts lors de ses trois derniers matchs de Ligue des Champions et qui, malgré cela, conserve son destin entre les mains pour la qualification. Pourtant, ce soir, l'équipe de Rudi Garcia a bel et bien sombré devant la puissance de feu des Catalans. La faute à une défense aléatoire et à un trio MSN irréel de beauté. Il y a là un Barca qui va être très, très difficile à aller chercher.

Une mi-temps, trois buts


Dès l'entame, Rudi Garcia montre qu'il a révisé ses gammes militaires romaines. Mais le dispositif en mode quinconce n'empêche pas un corner, une belle claquette main opposée de Szczesny – oh oui Wojciech ! – ni un but refusé pour hors-jeu à Messi, en à peine cinq minutes de jeu. Sur la première sortie de balle italienne et un corner joué à trois, Dzeko seul face à Ter Stegen voit le cadre s'échapper, avec lui un début d'espoirs romains. Car, quatre minutes plus tard, Neymar prouve aux derniers sceptiques ascendants mauvaise foi qu'il est bien plus qu'un joueur YouTube : sa passe au laser découpe la défense italienne et Dani Alves n'a plus qu'à offrir le premier but de la soirée à Suarez sur une action d'école.

Mais l'école, ce n'est plus le primaire pour les joueurs de Barcelone. Désormais, ils font dans la polytechnique du football. La Roma peut aligner deux lignes et neufs joueurs défensifs, le jeu en petit périmètre Neymar-Messi-Neymar-Messi-Suarez-Messi est exceptionnel de rapidité et de précision. Quand Léo dégaine sa pichenette pour achever Szczesny, tout le Camp Nou se lève et le reste du monde s'incline face à la maestria locale.

🙊 pic.twitter.com/c8VYHRy8f1

— FCBarcelona (@FrenchFCB) [A…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant