Après le Japon, l'activité industrielle chute en France

le
0
L'activité industrielle a baissé de 0,9% sur le mois, selon l'Insee. L'automobile tire l'indice vers le bas avec la fin de la prime à la casse et les problèmes d'approvisionnement liés à la catastrophe japonaise.

Mauvaise surprise dans l'industrie. La production a chuté de façon imprévue au mois de mars, l'activité dans l'industrie manufacturière décrochant de 1%, effaçant un rebond de la même ampleur en mars, rapporte l'Insee. L'industrie dans son ensemble a baissé de 0,9% en mars, après +0,5% en, février.

Quasiment tous les secteurs sont dans le rouge en mars. La baisse la plus spectaculaire reste sans aucun doute la sortie de route de la production automobile, qui a perdu 4,3% en un mois, après +2% en février. La fin de la prime à la casse explique en partie ce brusque décrochage. «Les approvisionnements semblent souffrir de la crise japonaise», avance également l'Insee. Le tremblement de terre, suivi d'un tsunami, a paralysé certaines régions de l'archipel où se trouvent des usines de sous-traitance automobile au savoir-faire unique. Par exemple, le constructeur PSA a dû ralentir sa production en Europe à cause d'une pièce pour moteur diesel élaborée exclusivement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant