Après le halal, Quick se lance dans le bio

le
0
Depuis ce mardi et jusqu'au 29 novembre, la chaîne restauration rapide propose un cheeseburger bio. Après la spécialisation de 22 restaurants dans l'offre de burgers halal, Quick poursuit sa stratégie de niches.

Manger bio dans un fast-food est désormais chose possible. Quick propose, depuis ce mardi un cheeseburger 100% bio, du pain à la sauce en passant par la viande et le fromage. Après le jus de pomme et le yaourt issus de l'agriculture biologique lancés en avril dernier, ce sandwich certifié AB vient renforcer l'offre bio de l'enseigne.

Pour éviter les confusions avec le cheeseburger classique, le steak de la version bio a la particularité d'être carré et les oignons sont en forme de cubes. La différence se retrouve aussi dans le prix puisqu'il coûte 2,5 euros, soit 43% de plus que le burger classique. «Le prix de revient d'un cheeseburger bio est de 70 à 80% supérieur au produit classique», explique Laurent Niewolinski, directeur marketing de Quick France, pour justifier ce surcoût.

L'hamburger bio n'est pas tout à fait nouveau. Le chef Marc Veyrat avait notamment lancé un fast-food entièrement bio dont la carte comprenait un burger bio. Mais c'est la première fois qu'une des grandes chaînes de restauration rapide se lance dans la vente à grande échelle d'un plat issu de l'agriculture biologique. Une échelle pas forcément compatible avec celle de la production biologique : l'offre est limitée à deux mois «essentiellement pour des questions d'approvisionnement, précise Laurent Niewolinski. Quick a besoin de volumes tels qu'il est impossible d'être assuré d'être approvisionné tout au long de l'année».

 

Halal, bio, une stratégie de niches payante

 

Le positionnement de Quick sur le bio n'est pas anodin. Pour trouver de nouvelles sources de revenus sur un marché ultra concurrentiel, l'enseigne s'ouvre à des produits de niches. Et le bio est l'une des plus porteuses de l'agro-alimentaire. D'après une étude du label AB, si les produits issus de l'agriculture biologique ne représentent que 1,9% du marché alimentaire total en 2009, ils ont bénéficié d'un taux de croissance de 19% entre 2008 et 2009. Depuis 2005, la valeurs des ventes de bio est passée de 1,6 à plus de 3 milliards d'euros.

En terme de niches, Quick n'en est pas à son coup d'essai. L'enseigne a beaucoup fait parler d'elle en spécialisant 22 restaurants dans l'offre de burgers halal. Une stratégie qui a largement porté ces fruits. D'après un bilan de l'enseigne, les huit premiers restaurants précurseurs qui ont testé le «tout halal» entre le 30 novembre 2009 et le 31 mai 2010 ont vu leurs ventes et leur fréquentation doubler tandis que le ticket moyen a enregistré une forte progression. En moyenne, le développement de cette activité a permis de créer 25 emplois dans chaque restaurant.

Seul bémol à cette stratégie: l'incompatibilité entre ces différents produits de niches. Chez Quick on précise que le cheeseburger bio ne sera pas proposé dans les restaurants halal de l'enseigne, principalement pour des raisons de «faisabilité technique».

LIRE AUSSI

» Quatorze restaurants Quick passent à la viande halal

» La restauration rapide affûte son offre en ligne

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant