Après le déluge, la sécheresse

le
0
Après le déluge, la sécheresse
Après le déluge, la sécheresse

Et maintenant, la sécheresse... « C'est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase », tente de plaisanter Luc Smes-saert. Pour cet agriculteur de l'Oise, l’annus horribilis 2016 culmine en ce moment : « Après l'hiver trop chaud qui a favorisé les maladies, les inondations au printemps, il ne manquait plus que ça ! » Cet exploitant, qui a pourtant diversifié sa production, n'a pas pu « se refaire » sur le maïs ou la betterave après la mauvaise moisson de blé. Devant les prairies « paillassons », ses charolaises doivent déjà ruminer les réserves de foin et n'engraissent pas.

 

Les températures caniculaires encore relevées hier, avec par exemple 37 ° C à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ou 30 ° C à Angers (Maine-et-Loire), et le manque de pluie pèsent sur l'agriculture française. Depuis hier, quarante-trois départements sont soumis à des restrictions de l'usage de l'eau, parfois jusqu'à l'interdiction d'arroser, y compris pour les particuliers.

 

DES VENDANGES CATASTROPHIQUES

 

La récolte des grappes dans l'Aude qui a commencé il y a quinze jours sera « la plus petite récolte du siècle », rapporte Frédéric Rouanet, vigneron sur les coteaux du Minervois et président du Syndicat des viticulteurs audois.

 

« On le sait ici, quand il ne pleut pas le 15 août, tout brûle », explique Frédéric Rouanet. Résultat : les grains sont trop petits. On estime que les saisonniers récolteront dans ce département deux fois moins qu'en 2015. Une catastrophe ! Jérôme Despey, président du conseil vin à FranceAgriMer, anticipe « une baisse de 10 % au niveau national, plus ou moins marquée selon les régions ».

 

LES CÉRÉALIERS À SEC

 

« Il y a trois mois, on avait les pieds dans l'eau, et maintenant on pleure parce que les rivières sont à sec. On ne retient décidément aucune leçon ! » s'énerve Cédric Benoist, céréalier dans le Loiret. L'objet de sa colère : la loi sur l'eau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant